Les troubles du mouvement en CHSLD

Résumé

Les maladies neurodégénératives constituent un motif important d’institutionnalisation. Celles-ci comportent un grand nombre de pathologies se présentant avec un trouble du mouvement, d’où l’importance de bien connaître les diagnostics et les principes de traitement d’une telle population, fragilisée puisque institutionnalisée.

Les troubles du mouvement en CHSLD se présentent sous deux formes : nouvelle apparition d’un trouble du mouvement et suivi au long cours d’une maladie déjà diagnostiquée. Ce chapitre couvrira donc les divers troubles du mouvement en mettant l’accent sur la maladie de Parkinson idiopathique. Cette dernière est très prévalente et pose des défis thérapeutiques supplémentaires chez une population avec multiples comorbidités, à qui on a déjà prescrit une polymédication dans bien des cas et pour laquelle les objectifs d’intervention doivent être soigneusement évalués.

Accès au contenu du Guide médical en soins de longue durée
Pour accéder au contenu intégral du guide, veuillez saisir vos identifiant et mot de passe dans les boîtes ci-dessous et cliquer sur le bouton « Connexion ».

Nouvel accès
Pour se créer un compte et accéder au contenu intégral du guide, veuillez remplir le formulaire.

Connexion

Scroll